Le Pen et la torture

Fabrice Riceputi

17,00

La torture, un point de détail du lepénisme ?

ISBN : 978-2-36935-386-7
144 pages
date de parution : 19 janvier 2024

Effacer
UGS : ND Collection :

Décembre 1956, le jeune député Jean-Marie Le Pen est à Alger. Engagé volontaire, il participe aux premiers mois de l’opération militaro-policière visant à éradiquer le nationalisme algérien connue sous le nom de « bataille d’Alger ». A-t-il alors pratiqué la torture ?

Lui-même le revendiquera à son retour en France pour ensuite, dès ses premiers succès électoraux, le nier et poursuivre en diffamation quiconque osera exhumer ce passé.

Fabrice Riceputi réunit pour la première fois l’ensemble d’un dossier historique particulièrement accablant mais resté jusqu’ici dispersé. Récits de victimes et de témoins, rapports de police, enquêtes journalistiques et archives militaires : il examine la crédibilité des sources qui accusent et de celles qui tentent de dédouaner ce lieutenant pas tout à fait comme les autres. Il reconstitue ainsi une chronologie et une géographie de son séjour algérien et met en lumière les racines idéologiques colonialistes trop souvent négligées d’un parti politique aujourd’hui aux portes du pouvoir.

Fabrice Riceputi

Fabrice Riceputi est historien. Il enseignait l’histoire-géographie dans un collège d’un quartier populaire de Besançon. Chercheur associé à l’Institut d’Histoire du Temps Présent, il co-anime le site histoirecoloniale.net et mène avec l'historienne Malika Rahal le projet Mille autres sur la disparition forcée, la torture et les exécutions sommaires durant la bataille d'Alger. Il intervient régulièrement sur les réseaux sociaux, notamment sur X/Twitter (@campvolant). Il est l'auteur de Ici on noya les Algériens (le passager clandestin, 2021). © Serge d'Ignazio

lire un extrait

À l’heure où ces faits définitivement prouvés sont de nouveaux contestés, l’historien bisontin Fabrice Riceputi, chercheur associé à l’institut d’histoire du temps présent, revient dans un livre inédit sur la pratique d’actes de torture attribués à Jean-Marie Le Pen durant la guerre d’Algérie. Le dossier n’avait jamais été rassemblé et commenté.
L’Est républicain
lire l’interview


Voici un essai qui va, assurément, faire grincer quelques mâchoires. Fabrice Riceputi rouvre le dossier de la pratique de la torture en Algérie par le lieutenant Jean-Marie Le Pen, entre le 28 décembre 1956 et le 31 mars 1957 […] Ce livre rappelle opportunément, alors que le RN semble aux portes du pouvoir, combien la défaite de 1962 a marqué l’ADN du Front national créé dix ans plus tard. Avec la désignation d’un nouvel ennemi intérieur, les musulmans magrébins se substituant aux Juifs. Édifiant.
Var Matin/Nice Matin


Dans Le Pen et la torture. Alger 1957, l’histoire contre l’oubli qui sort le 19 janvier, l’historien Fabrice Riceputi reconstitue, documents, cartographie et témoignages à l’appui, un fait supposé avéré pour la mémoire collective, mais récemment remis en question par des journalistes de la radio publique : alors élu de la République et futur cofondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen a commis des actes de torture en Algérie. Dans la conclusion dont nous publions ici quelques extraits, le spécialiste de l’histoire coloniale analyse ce que ce déni dit aujourd’hui de l’hégémonie culturelle de l’extrême droite en France.
Orient XXI
lire les bonnes feuilles


Dans un livre à paraître, l’historien Fabrice Riceputi livre un récit des trois mois de Jean-Marie Le Pen à Alger en 1957, assurant qu’il a fait usage de la « question ». Une histoire qui raconte aussi celle du Rassemblement national et de ses idées.
L’Humanité
lire l’article


Fabrice Riceputi est historien, chercheur associé à l’Institut d’histoire du temps présent. Pilier du site histoirecoloniale.net, il coanime aussi, avec l’historienne Malika Rahal, le projet Mille Autres sur la disparition forcée, la torture et les exécutions sommaires durant la bataille d’Alger. Il publie Le Pen et la Torture (le Passager clandestin, 2024), une enquête historique sur le passé tortionnaire de Jean-Marie Le Pen en Algérie. Entretien
L’Humanité
lire l’entretien


Lors de la bataille d’Alger en 1957, le fondateur du Front national, aujourd’hui Rassemblement national, a torturé. Dans « À l’air libre », l’historien Fabrice Riceputi documente les preuves, en dialogue avec Malika Rahal, directrice de l’Institut d’histoire du temps présent.
À l’air libre, Mediapart
regarder l’émission


Fabrice Riceputi, historien : “La France devra faire tôt ou tard son tournant anticolonialiste”. Entretien.
Echorouk
lire l’entretien


« Le Pen et la torture. Un historien bisontin mène l’enquête ». Reportage.
France 3
regarder le reportage


Accablé à nouveau dans un livre de l’historien Fabrice Riceputi : Le Pen rattrapé par son passé criminel.
Le Courrier d’Algérie
lire l’article


Fabrice Riceputi, historien, spécialiste de la violence coloniale exercée par l’État français en Algérie, signe un ouvrage nécessaire sur le fondateur du parti d’extrême droite qui cherche aujourd’hui à effacer un passé indigne de la République. Le Pen et la torture fait le point de façon magistrale sur le séjour à Alger de Jean-Marie Le Pen, qui a avoué puis nié avoir pratiqué la torture.
Le Club de Mediapart
lire l’article


En dernière partie, Julien Théry recevra Fabrice Riceputi pour une discussion passionnante entre historiens autour de son dernier livre Le Pen et la torture. Alger 1957, l’histoire contre l’oubli.
Le Média TV
regarder l’émission


Le Pen et la torture : entretien avec Fabrice Riceputi.
Paroles d’honneur
regarder l’émission


télécharger la photo de l’auteur

télécharger le communiqué de presse

télécharger la couverture en HD