Ventes d’armes, une honte française

Aymeric Elluin

Sébastien Fontenelle

14,00

Pour dire stop à la vente d’armes à des pays qui violent les droits humains !

ISBN : 978-2-36935-111-5
192 pages
date de parution : septembre 2021

Effacer
UGS : 978-2-36935-111-5 Collection : Mot-clés : , , ,

Silence, on arme !

Depuis plus de cinquante ans, faisant fi de ses engagements au profit de ses intérêts économiques, le « pays des droits de l’homme » arme des régimes qui les bafouent ouvertement. Une stratégie payante : la France est aujourd’hui le troisième exportateur mondial de matériel militaire.

Contrats lucratifs signés avec l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ou encore l’Égypte, absence de contrôle parlementaire, soutien financier à l’industrie de l’armement… : l’historique accablant dressé par Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle montre comment les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, ont hissé la France en haut de ce classement mortifère. Un business aussi florissant qu’il est opaque.

Soumis au secret-défense, le commerce des armes nous engage pourtant individuellement et collectivement. Parce que ces armes sont vendues en notre nom – au prétexte, extraordinairement cynique, de la défense de nos intérêts – et parce qu’elles blessent et tuent des populations civiles, il est aujourd’hui urgent d’exiger que la France cesse de se rendre complice de ces atrocités. Car cette honte n’a que trop duré…

Aymeric Elluin

Aymeric Elluin est responsable « Armes et peine de mort » à Amnesty international France. Juriste en droit international public, il est titulaire d’un DESS en droit du désarmement et de la maîtrise des armements. En 2006, il rejoint Amnesty International France pour coordonner la campagne « Contrôlez les armes » visant à l’adoption d’un Traité sur le commerce des armes classiques (TCA). Depuis, il est chargé de promouvoir les recommandations de l’organisation en matière de droits humains et de droit international humanitaire, dans le domaine des transferts d’armes classiques. C’est un fervent défenseur des droits humains. Il est présent sur Twitter (@ElluinA).

Sébastien Fontenelle

Sébastien Fontenelle est journaliste et chroniqueur à Politis. Il est l’auteur d'une quinzaine d'essais dont Les briseurs de tabous (La Découverte, 2012), Les éditocrates 2 : le cauchemar continue (en collaboration, La Découverte, 2018) et Les empoisonneurs. Antisémitisme, islamophobie, xénophobie (Lux, 2020). Il contribue au collectif Les mots sont importants et sévit régulièrement sur Twitter (@vivelefeu).

lire un extrait

Un excellent petit ouvrage.
Jean-Luc Porquet, Le Canard enchaîné


Un livre clair et pédagogique.
Reporterre
lire la recension


Quel est le point commun entre l’Afrique du Sud de l’Apartheid, la dictature de Franco ou l’Égypte qui réprime férocement ses opposants ? Ils ont tous acheté des armes à la France, comme le rappelle le livre Ventes d’armes, une honte française.
Entretien avec Sébastien Fontenelle pour Streetpress
lire l’interview


Dans Ventes d’armes, une honte française, Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle offrent un panorama détaillé des ressorts et enjeux commerciaux, politiques et juridiques d’un commerce pas comme les autres.
Middle East Eye
lire l’article


Le contrat des sous-marins australiens avec la France, contrat du siècle, est rompu. L’État est en colère. Le business des armes devrait-il donner lieu à un débat plus large ? C’est ce que nous verrons avec notre invité, Aymeric Elluin, responsable du plaidoyer « Armes et peine de mort » à Amnesty International France.
Aymeric Elluin invité de À l’air libre, Mediapart
regarder l’émission


Un essai de salubrité publique.
Librairie Quilombo, Paris


Aymeric Elluin, responsable armes pour Amnesty International, explique comment la France est devenue l’une des plus grosses puissances exportatrices d’armes au monde.
Konbini
regarder la vidéo


Organisé en chapitres brefs, cet essai ne noie pas ses lecteurs sous des torrents de chiffres (tableaux et graphiques sont regroupés en annexe pour ceux qui souhaitent plus de précisions), mais s’attache à démontrer la continuité de la doctrine française pour justifier le commerce de matériels militaires avec des régimes qui s’en servent contre des civils. Le cynisme comme raison d’État ! Ce réquisitoire est accablant.
Ernest London, Bibliothèque Fahrenheit 451
lire la recension


J’ai lu, j’ai aimé, j’ai bouilli intérieurement… BRAVO!
Librairie Le Grain des mots, Montpellier


Dans un ouvrage intitulé Ventes d’armes, une honte française, Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle dressent le sinistre tableau de l’histoire accablante de la France dans ses ventes d’armes aux puissances étrangères. Les deux auteurs appellent à un contrôle et une régulation du matériel militaire. Pour VICE France, on a discuté avec l’un d’eux pour nous expliquer ccomment les derniers gouvernements ont permis à la France de faire fortune dans ce commerce mortifère.
Interview de Sébastien Fontenelle pour Vice
lire l’interview


Selon les révélations de Disclose dans le cadre des Egypt Papers, la France participerait depuis plus de cinq ans à une opération militaire clandestine dans l’immense zone aride qui sépare l’Égypte de la Libye. Nom de code : Sirli, du nom d’un petit oiseau du désert. Dans le cadre de cette mission de renseignement menée depuis 2016, plusieurs centaines de civils pourraient avoir été tués hors de tout théâtre de guerre par des missiles montés sur des avions égyptiens. Aymeric Elluin, d’Amnesty International, analyse ce scandale pour Télérama.
Télérama
lire l’interview


Les ventes d’armes. Le sujet est austère […] Et pourtant… Les deux auteurs de Ventes d’armes, une honte française réussissent ce tour de force : embarquer leurs lecteurs dans 192 pages de dénonciation de ce commerce mortifère […] D’une part, l’ouvrage est soigneusement documenté, fourmille d’exemples, met en lien des faits éloignés pour taper fort […] D’autre part, la construction du bouquin ne laisse pas l’occasion de s’échapper : les chapitres sont courts, incisifs, et bien pourvus en cliffhangers incitant à passer au suivant.
CQFD


Faut-il vendre des armes aux régimes totalitaires ? Débat entre le Général Vincent Desportes, ancien commandant de l’École de guerre et Aymeric Elluin, responsable du plaidoyer « armes et peines de mort » à Amnesty International France.
Le Pélerin
lire l’interview


Télécharger la photo d’Aymeric Elluin

Télécharger la couverture en haute définition

Télécharger le communiqué de presse