L’imaginaire au pouvoir. Science-fiction politique et utopies

Vincent Gerber

19,00

Vers des futurs désirables.

ISBN : 978-2-36935-580-9
192 pages
date de parution : 4 octobre 2024

à paraître

Les littératures de l’imaginaire et plus encore la science-fiction ont longtemps été considérées comme un simple vecteur de divertissement ou d’évasion. Aujourd’hui encore, c’est surtout par les essais que se transmettent les idées. La SF, cette « littérature du pas de côté », a pourtant un potentiel politique immense, soutient Vincent Gerber.

De Philip K. Dick à Kim Stanley Robinson, en passant par Ursula K. Le Guin, Alain Damasio et bien d’autres, il nous entraîne dans un voyage vers des mondes lointains qui pourtant éclairent le nôtre. Si elle n’est pas divinatoire, la science-fiction permet de décadrer le regard. Elle peut avertir, prévenir, révéler les brèches du système. C’est la littérature de l’expérimentation des possibles – scientifiques, mais aussi humains et sociétaux.

Alors que l’horizon est incertain et que nos vies prennent des accents dystopiques, ce livre est une invitation à abreuver nos imaginaires à d’autres sources que celles que le réel nous tend. Pour bâtir des futurs plus désirables, renouons avec l’utopie !

Postface de Corinne Morel Darleux.

Vincent Gerber

Historien de formation et libertaire de cœur, Vincent Gerber a consacré de nombreux travaux à l’écologie sociale. Il est l'initiateur de la plateforme internet EcologieSociale.ch rassemblant textes et publications françaises sur ce mouvement. Il est entre autres l'auteur de Murray Bookchin et l'écologie sociale (Ecosociété, 2013). Grand amateur de science-fiction, il préside depuis plusieurs années les Amis de la Maison d’ailleurs, association affiliée au musée suisse de l’utopie et de la science-fiction. Photo : © droits réservés