Karl Polanyi et l’imaginaire économique

Jérôme Maucourant

Nadjib Abdelkader

Sébastien Plociniczak

Karl Polanyi

10,00

Un penseur qui nous montre que l’économie doit être subordonnée aux besoins des humains, et non l’inverse.
ISBN : 978-2-36935-241-9
128 pages
date de parution : août 2020

« L’idée d’un marché s’ajustant sur lui-même était purement utopique. »

Historien et anthropologue de l’économie, Karl Polanyi (1886-1964) est l’un des premiers penseurs à intégrer au sein d’une même critique de l’utopie libérale qu’est la société de marché les conséquences sociales et écologiques de son imposition.

L’économie n’est plus au service de la société, mais le marché régit désormais toutes les sphères de la vie humaine. C’est cette inversion, fondée notamment sur le mythe d’un marché autorégulateur, que dénonce avec force Polanyi.

À l’heure où il devient nécessaire d’imaginer une transition écologique et démocratique de l’économie, son œuvre éclairera celles et ceux qui ne se résignent pas à la marchandisation générale de nos sociétés.

Jérôme Maucourant

Jérôme Maucourant est membre de l’université de Saint-Étienne (IUT) et du laboratoire Triangle (ENS de Lyon). Il est notamment l’auteur d’articles consacrés à l’histoire de la pensée et des faits économiques et d’un ouvrage sur Polanyi (Avez-vous lu Polanyi ?, 2011, Flammarion). Avec Michele Cangiani, il a assuré l’édition scientifique des Essais de Karl Polanyi (Seuil, 2008) et de Commerce et marché dans les premiers empires (Le bord de l’eau, 2017).

Nadjib Abdelkader

Nadjib Abdelkader a obtenu un master en histoire médiévale et moderne sur l’art militaire des Chinois. C’est durant un cours d’économie de Bernard Maris qu’il fit la rencontre de Karl Polanyi. Il se passionne depuis pour les questions liées à l’aliénation dans les sociétés modernes.

Sébastien Plociniczak

Sébastien Plociniczak (1977-2020) était maître de conférences au sein de l’université polytechnique des Hauts-de-France (IUT) et du laboratoire CRISS (Centre de recherche interdisciplinaire en sciences de la société). Il est l’auteur d’articles et de chapitres d’ouvrages consacrés à la sociologie économique et à Karl Polanyi. Avec Franck Bien et Ilyess El Karouni, il a publié l’ouvrage Statistique sans les chiffres (Ellipses, 2016).

Karl Polanyi

Auteur connu notamment pour La Grande Transformation (1944), analysant le processus historique de « désencastrement » de l’économie opéré par le libéralisme et donnant naissance à la société de marché, Karl Polanyi (1886-1964) livre aussi dans son œuvre-testament, La Subsistance de l’homme, les clefs pour imaginer une autre modernité. Précurseuse à bien des égards, son œuvre est devenue une référence incontournable pour les penseur·seuses de la décroissance.

lire un extrait

Il n’était pas facile de transmettre l’essentiel d’une œuvre de cette importance en moins de 120 pages. Les auteurs sont bien parvenus à présenter sa rupture avec la pensée dominante. Cette publication nous donne l’opportunité de (re)penser Polanyi comme un « précurseur de la décroissance ».
Jean-Michel Servet, Revue du MAUSS
lire la recension


Couverture en HD à télécharger

Communiqué de presse à télécharger