Alexandre Chayanov pour un socialisme paysan

Renaud Garcia

Alexandre Chayanov

8,00

Une vision de l’economie agricole qui mérite d’être réactualisée, à l’heure où de nombreux mouvements paysans tentent de défendre des lieux et des mondes soustraits à l’emprise capitaliste.
ISBN : 978-2-36935-066-8
100 pages
date de parution : mars 2017

L’économiste agraire Alexandre Chayanov (1888-1937), loyal soutien de la transition vers le socialisme fusillé pour ses idées par la police politique soviétique en 1937, a jeté les bases d’une étude rigoureuse de l’economie paysanne familiale. Encore largement à l’oeuvre dans l’agriculture de subsistance des pays du Sud, celle-ci figure aussi dans les déclarations de nombreux paysans en lutte contre le développement des grandes exploitations agro-industrielles.
En présentant le fonctionnement d’une economie dénuée des catégories de base du capitalisme (salaire, intérêt, rente, profit) et fondée sur le sens populaire des équilibres, des échelles pertinentes de production et de l’autonomie locale, l’œuvre de Chayanov permet de combattre l’imaginaire de l’homo economicus.
Sa réflexion sur l’extension coopérative de cette economie offre en outre de solides points d’appui à la réorganisation de la production agricole dans les societes de l’après-croissance

Renaud Garcia

Renaud Garcia enseigne la philosophie au lycée. Ses travaux portent sur la critique sociale et culturelle du capitalisme, dans une perspective anarchiste. Spécialiste de l’œuvre de Kropotkine, il a récemment traduit et présenté Agissez par vous-mêmes (Nada, 2019) et publié Le sens des limites (L'Échappée, 2018). Il est membre du collectif de rédaction de la revue Réfractions.

Alexandre Chayanov

Alexandre Chayanov (1888-1937), économiste soviétique de premier plan, spécialisé dans l'étude de la paysannerie, accompagne publiquement l'effort de transformation sociale bolchévik. Néanmoins, ses travaux sur l'économie paysanne, à contre-courant des dogmes marxiste-léninistes, l'exposent sous Staline à l'accusation de réformisme. Après un premier procès en 1930, il est condamné à cinq ans en camp de travail, en 1932. Arrêté par le NKVD en 1937, il est fusillé après un jugement sommaire. Réhabilité pendant la Perestroïka, Chayanov fait figure de martyr de la science, mort en raison de son anticipation des désastres d'un socialisme autoritaire et productiviste sacrifiant les paysans.

Considérant l’économie paysanne comme un système en soi, en rien voué à céder devant l’expansion des rapports de production capitalistes, censés préparer la base matérielle du socialisme, il privilégie le mode paysan de production à base familiale, sans recours à la main-d’œuvre salariée. Opposé aux projets de collectivisation de Joseph Staline durant les années 1930, il est déporté, puis fusillé en 1937.
Le Monde diplomatique


Un auteur encore actuel, puisque les thuriféraires de la mondialisation libérale reproduisent le modèle soviétique d’agrandissement et de concentration des exploitations agricoles.
L’écologiste