Pour en finir avec les grandes villes. Manifeste pour une société écologique post-urbaine

Guillaume Faburel

13,00

Notre avenir est-il dans les villes ?

ISBN : 978-2-36935-246-4
176 pages
date de parution : octobre 2020

Effacer
UGS : ND Collection : Mot-clés : , , ,

« Partout, pouvoirs économiques et politiques font front commun. Non pas pour retisser des liens respectueux avec la Terre face à une crise écologique sans précédent. Non pas pour lutter contre des injustices sociales et les inégalités territoriales déjà béantes. Non pas pour défendre les régimes démocratiques face à la multitude de dérives autoritaires qui les fragilisent. Non, leur communion porte sur un point et un seul : poursuivre sans relâche la métropolisation du monde. »

Pourtant, seul·es 13% des Français·es considèrent la grande ville comme un lieu de vie idéal. Pollutions, stress, mobilité et connexion permanentes sont devenues une norme que beaucoup ne parviennent plus à supporter. Étouffante, la grande ville bétonne, cloisonne et nous coupe de la nature et du vivant.

Dans ce manifeste illustré par de nombreux témoignages, Guillaume Faburel dresse un plaidoyer en faveur de la construction, dès aujourd’hui, d’une société écologique hors des grandes villes, seul futur viable pour l’humanité et la planète.

Guillaume Faburel

Guillaume Faburel est professeur en géographie, urbanisme et science politique à l'Université Lyon 2 et à l'Institut d'études politiques de Lyon. Il mène depuis vingt-cinq ans des travaux de recherche sur les enjeux d'environnement, les formes d'engagement et de vie, et sur les politiques d'aménagement, leurs effets sociaux, spatiaux et écologiques. Photo © Nicolas Pluquet

lire un extrait

Vous pensez que l’air de la ville rend libre, que les métropoles émancipent par la diversité sociale qu’elles concentrent, et qu’elles sont des espaces de mobilisation politique actifs où les choses peuvent changer ? Le géographe Guillaume Faburel, pourfendeur redoutable de nos métropoles bétonnées, va vous convaincre du contraire […] Concentré implacable de notre mauvaise conscience d’urbains en contradiction permanente, cet essai bat en brèche quelques mythes à la peau dure, à commencer par l’idée que le territoire français devrait être exclusivement analysé sous le prisme de l’urbain.
Thibaut Sardier, Libération
lire l’article


Guillaume Faburel publie en cette rentrée un manifeste pour une société écologique post-urbaine, réquisitoire impitoyable qui bouscule, dérange à la lecture tant le sort de millions de citadins y semble scellé, mais qui dessine en parallèle le scénario non fataliste d’un exode urbain heureux, sous conditions. Entretien.
Annabelle Laurent, Usbek & Rica
lire l’entretien


Un livre autant radical que percutant !
Xavier Capodano de la librairie Le genre urbain dans La minute urbaine
regarder la vidéo


À quoi vont ressembler les grandes villes de demain, face à l’urgence écologique ? Le professeur en urbanisme Guillaume Faburel esquisse les différentes possibilités…
Konbini news
regarder la vidéo


Guillaume Faburel, dans cet ouvrage, nous démontre que la seule solution pour transformer notre société en une société écologique est d’en finir avec les grandes villes. Retournons dans les campagnes !
Morgane Nedelec, librairie Le Divan, Paris


Avec la crise sanitaire de Covid-19, nombre de citadins (quelque 450 000 à Paris en mars et avril derniers) ont fui l’espace clos, surpeuplé et pollué des villes. Certains y voient un tournant : faut-il mettre fin à l’urbanisation galopante qui a caractérisé le XXe siècle ? Nos métropoles entament-elles un possible déclin ? Et dans ce cas, comment les Européens citadins peuvent-ils se réapproprier l’espace urbain ?
Guillaume Faburel, invité de Vox Pop, Arte
regarder l’émission


A contre-courant du politique, ce manifeste, illustré par de nombreux témoignages et expériences concrètes, se révèle un plaidoyer inspirant en faveur de la construction d’une société écologique viable loin des grandes villes.
L’Amour des livres


L’année 2020, marquée par une pandémie mondiale et ses confinements à répétition, questionne sur la pertinence des grandes métropoles denses. Le dernier ouvrage du géographe Guillaume Faburel Pour en finir avec les grandes villes, manifeste pour une société écologique post-urbaine apporte une réponse claire. Enseignant à Lyon 2, à Sciences Po Lyon ou encore à Paris 1, il appelle, dans cet entretien, à une remise en cause profonde de la prédominance des villes dans l’organisation des sociétés et la définition des modes de vie.
Entretien dans GoodPlanet mag’
lire l’entretien


Guillaume Faburel est un géographe à contre-courant, qui dénonce la barbarie des grandes villes et prédit leur démantèlement nécessaire, à l’heure où tous les promoteurs de la startup nation ne parlent que de smart city et de mégalopoles. Interview.
Jacques Tiberi, Escape the city
écouter le podcast


Après Les métropoles barbares, l’auteur […] exhorte au changement dans ce manifeste prônant, entre autres, la fin du secteur du BTP, l’organisation d’états généraux, l’autogestion de biorégions et la renaturation du sol. Son argumentaire est étayé par des témoignages de personnes ayant déjà enclenché une démarche alternative en dehors des grandes villes.
Archiscopie


Les villes moyennes doivent devenir la strate urbaine prioritaire.
Le géographe Guillaume Faburel explique pourquoi les agglomérations « à taille humaine » offrent, selon lui, de meilleures conditions de vie que les grandes métropoles.
Entretien dans Le Monde
lire l’entretien


Le modèle français de métropolisation chahuté par la crise sanitaire. La pandémie interroge cette organisation économique et spatiale qui s’est mise en place sur quarante ans. Depuis le début de la crise, les habitants des métropoles sont les premiers à soupeser les attraits et inconvénients des fortes densités.
Quatre observateurs, dont Guillaume Faburel, évaluent les possibilités de rééquilibrage du territoire. Quels seront les effets en profondeur de la crise ? Rupture vers une société post-urbaine ou au contraire retour vers les grandes villes, dès que les néons scintilleront à nouveau ?
Entretien dans La Montagne
lire l’entretien


communiqué de presse
couverture en HD à télécharger
photos HD de l’auteur à télécharger