Radicaux, réveillez-vous !

Saul Alinsky

Marie-Hélène Bacqué

15,00

La traduction inédite du premier texte de Saul Alinsky, penseur à l’origine du concept d’empowerment.
ISBN : 978-2-36935-053-8
300 pages
date de parution : février 2017

Collection : Mot-clés : , ,

Saul Alinsky est à l’origine de deux notions qui occupent une place grandissante dans la recherche sociologique et dans les nouvelles formes de travail social et de militantisme associatif : l’empowerment et le community organizing.
Le passager clandestin publie en français son premier livre, qui n’avait jamais été traduit.

Cet ouvrage s’appuie sur l’expérience d’Alinsky dans Back of the Yards, l’un des quartiers les plus pauvres de Chicago. Le jeune Alinsky s’y est attaché à organiser les habitants dans une dynamique de contre-pouvoir en mettant en lumière le rôle nécessaire de l’organizer, agent de développement social doublé, ici, d’un agitateur politique.
Alinsky s’adresse aux « radicaux » du pays, c’est-à-dire à ceux qui, mus par une forte exigence de justice sociale, sont déterminés à s’attaquer à la racine des problèmes. Il définit les modalités stratégiques, tactiques et « psychologiques » du travail d’organisation des communautés populaires. L’idée est de faire émerger dans les communautés reléguées un nouveau pouvoir, une force organisée selon la logique du conflit, en vue d’instaurer un rapport de forces propice à la négociation avec les autres instances de pouvoir impliquées dans la situation.
L’œuvre fondatrice de Saul Alinsky est encore aujourd’hui une source d’inspiration pour tous les travailleurs sociaux.

Pour replacer ce texte dans son contexte historique, donner à saisir sa place dans la trajectoire intellectuelle et militante de l’auteur et, surtout faire sentir sa résonance avec certaines questions très actuelles, liées, notamment, à la présence grandissante dans notre société de territoires et de populations reléguées, nous avons demandé à la sociologue Marie-Hélène Bacqué de le préfacer.

Saul Alinsky

Les travaux et l'engagement de Saul Alinsky (1909-1972) ont marqué l'expérience communautaire et les mouvements sociaux nord-américains. Ses écrits n'ont pas encore eu ici tout l'écho qu'ils mériteraient. Son deuxième ouvrage Rules for Radicals, traduit en 1971 sous le titre Manuel de l'animateur social (Le Seuil), a été réédité et épuisé en 2012 (Être radical. Manuel pragmatique pour radicaux réalistes, Aden). Reveille for radicals a été publié en 1946 et réédité en 1969 aux États-Unis. Le passager clandestin en offre la première traduction française en 2017.

Marie-Hélène Bacqué

Marie-Hélène Bacqué est professeure en études urbaines à l'Université Paris Ouest Nanterre. Elle est l'autrice de nombreux ouvrages et articles sur les quartiers populaires et la démocratie urbaine en France et aux États-Unis, ainsi que d'un rapport sur la participation dans les quartiers populaires remis, en juillet 2013, à François Lamy, alors ministre de la Ville (« Pour une réforme radicale de la politique de la ville. Ça ne se fera plus sans nous. Citoyenneté et pouvoir d'agir dans les quartiers populaires »).

« Plus on avance dans la lecture plus on est époustouflé par les valeurs morales et politiques énumérées : ni frontières, ni propriétés, au-dessus des droits humains. Et finalement une sorte de programme (presqu’électoral) de socialisme autogestionnaire (même si le mot n’existe pas à l’époque). Et si les radicaux paraissent «  »excentriques » », il rappelle que c’est loin d’un «  »centre » » que naît une revolution. C’est pourquoi il oppose les conservateurs, les libéraux (au sens américain, c’est-à-dire des contestataires idéalistes qui, selon lui, n’agissent pas) et les radicaux qui mettent les mains dans le cambouis. Les libéraux protestent, s’indignent, rêvent de rêves ; les radicaux se rebellent, passent à la lutte, construisent le monde dont rêvent les hommes. […] Avec une préface brillante de Marie-Hélène Bacqué et une belle traduction d’André Verhaeren, et notes de l’éditeur et du traducteur.
Médiapart


En France, l’intérêt pour Saul Alinsky n’a cessé de croître ces dernières années. Ses principaux écrits ont été traduits ou retraduits : Etre radical chez Aden, Radicaux, réveillez-vous !, le passager clandestin.
Le Monde diplomatique