Nicholas Georgescu-Roegen et la bioéconomie

Sylvie Ferrari

Nicholas Georgescu-Roegen

12,00

« Certes, il y a une crise de l’énergie, mais la vraie crise est la crise de la sagesse humaine. »

ISBN : 978-2-36935-551-9
128 pages
date de parution : mars 2023

à paraître

Nicholas Georgescu-Roegen (1906-1994) est un économiste et mathématicien né en Roumanie, dont l’œuvre s’impose comme incontournable pour concilier économie et écologie.

Dès le début des années 1960, il appelle à une réforme profonde de la science économique pour prendre en compte l’épuisement des ressources. Il fonde alors la bioéconomie, qui invite à poser un cadre nouveau pour appréhender le fonctionnement des économies au sein de la biosphère : face aux limites planétaires, il nous faut cheminer vers une économie de suffisance guidée par la sobriété.

Sylvie Ferrari met ici en lumière ce penseur singulier, économiste écologiste avant l’heure, qui a offert à la décroissance un cadre conceptuel et théorique pour accompagner un changement de société aujourd’hui plus que nécessaire !

Sylvie Ferrari

Sylvie Ferrari est professeur à l’université de Bordeaux. Ses travaux s’inscrivent dans le champ de l’économie écologique et dans une démarche fortement portée par l’ouverture interdisciplinaire vers la physique, la thermodynamique ou encore la philosophie et l’éthique environnementale. L’étude des liens qu’elle envisage dans ses travaux entre l’économie, l’environnement et le temps s’est fortement nourrie de l’œuvre de Nicholas Georgescu-Roegen, et notamment de sa vision de l’économie encastrée dans la biosphère (la bioéconomie).

Nicholas Georgescu-Roegen

Né en Roumanie en 1906, Nicholas Georgescu-Roegen est un économiste mathématicien, considéré comme l'un des fondateurs de la décroissance. Son ouvrage majeur The Entropy Law and the Economic Process (La loi de l'entropie et le processus économique), publié en 1971, révolutionne la science économique en introduisant le concept de bioéconomie.

lire un extrait