Les gaspilleurs

Mack Reynolds

7,00

En 1967, Mack Reynolds imagine l’émergence d’un complot contre le progrès économique.
ISBN : 978-2-36935-029-3
120 pages
date de parution : mars 2015

« La différence qu’il y a entre une réforme et une revolution, Bill ? Les uns veulent replâtrer la libre entreprise pour qu’elle devienne plus efficace. Les autres veulent en voir la fin et ériger un nouveau système socio- économique. Ceux-ci sont nos ennemis. Aussi longtemps que nos beaux parleurs ne s’intéressent qu’aux réformes, ils ne constituent pas un vrai danger. C’est quand ils commencent à parler revolution que notre service doit agir. »

Paul Kosloff est l’un des meilleurs agents secrets au service des États-Unis. Sa réputation et son efficacité sont aussi grandes que sa soif d’en découdre avec le Grand Ennemi communiste. La Guerre froide bat son plein mais la perception du jeu a changé : désormais, il est évident que le capitalisme à l’américaine et l’economie centralisée à la soviétique ont beaucoup en commun. Aussi, doit-on calmer les ardeurs du fameux Kosloff…

On lui confie alors une mission d’importance nationale : infiltrer un groupe de radicaux gauchisants prêts à tout pour abattre le modèle américain ! Dans les faits, l’espion à l’esprit borné va se confronter à une vision du monde qui va ébranler ses convictions… et bien plus si affinités.

Les Gaspilleurs (The Throwaway Age) – publiée en 1967 dans la revue Worlds of Tomorrow – offre quelques pages d’une lucidité confondante sur les impasses du modèle de societe productiviste et consumériste qui l’a emporté à cette époque, et sur les valeurs idéologiques, politiques et éthiques à bout de souffle qu’il véhicule.

Mack Reynolds

Dallas McCord « Mack » Reynolds (1917-1983) se fait connaître au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en publiant dans les magazines et les Pulps. Prenant le contre-pied d'une science-fiction largement dominée par le space opera aux accents belliqueux, Reynolds se singularise rapidement en abordant des thématiques plus sérieuses (enjeux économiques, manipulations politiques...). Extrêmement populaire aux États-Unis durant les années 1960 (notamment avec son personnage de Joe Mauser), Mack Reynolds reste encore à découvrir en France.

« Un agent secret chargé d’infiltrer une organisation d’extrême gauche qui lutte contre le modèle américain, peu à peu se laisse convaincre de l’impasse que représentent les societes consuméristes de son époque !
Actu SF


C’est en 1967 que Mack Reynolds imagine l’émergence d’un complot contre le progrès économique, modèle états-unien. Et voilà que l’agent secret Paul Kosloff entre dans l’arène avec la mission très spéciale d’infiltrer un groupe de gauchistes radicaux, prêts à s’en prendre au système capitaliste pour faire table rase. Le système a la peau dure, mais quand même, il faut se méfier ! Mis à l’épreuve des idées libertaires, charmé par l’une des gauchistes qui lui démontre par A + B les impasses du modèle de societe productiviste et consumériste, Paul, l’espion chargé de prendre la direction des opérations, pour mettre fin à la possible expansion de cette bande d’utopistes, est — juste retour des choses — ébranlé dans ses convictions…
Chroniques rebelles »