Désobéir pour l’eau

Les désobéissants

5,00

L’eau est un bien commun de l’humanité, et pourtant on la privatise !
ISBN : 978-2-9169-5264-2
64 pages
date de parution : octobre 2014

Collection : Mot-clés : ,

L’eau est le bien le plus précieux. Si elle couvre près de 70 % de la planète, on compte moins de 3 % d’eau douce. Ce bien commun devrait donc faire l’objet de toutes les attentions.
Pourtant l’eau subit l’attaque en règle de l’agriculture intensive, qui la gaspille et la souille de pesticides et de l’industrie qui la contamine. Les multinationales de l’eau accaparent les réserves disponibles et font commerce de sa rareté, se partageant les réserves disponibles tandis que plus d’un milliard d’entre nous sont privés du droit à une eau saine et gratuite. Dans le même temps, le réchauffement climatique accélère la diminution inéluctable de l’eau potable.
Devant l’incapacité des décideurs à protéger ce bien commun indispensable, et pour reprendre le contrôle de la qualité de l’eau courante, et de son prix, des habitants, des militants, des élus et des usagers inventent de nouvelles manières de résister.

Les désobéissants

Les désobéissants sont un collectif qui entend promouvoir et former à l'action directe non-violente et la désobéissance civile. Le collectif des désobéissants est né en novembre 2006. Le premier stage de formation à l'activisme non-violent a été organisé dans le Vercors, en décembre de la même année. Lieu symbolique s'il en est ! Suivront des dizaines de stages, dans toute la France et même au-delà, avec chaque fois des stagiaires venu·es de tous les horizons de l'altermondialisme. Les désobéissants sont un outil au service des luttes.

« La collection est inspirante. On y apprend comment bien désobéir, point par point. Autrement dit, comment désobéir intelligemment, dans une perspective concrète et positive. Henry-David Thoreau, inspirateur en chef et père de la desobeissance civile, a engendré une grande et belle famille, pour partie réunie dans ce collectif activiste éminemment sympathique créé par Xavier Renou : les ”Désobéissants”. Comme des Petit Poucet au fil des ouvrages, les auteurs de chaque livre œuvrent pour la cause qu’ils détaillent en semant les graines d’actions de terrain favorables à son évolution. Comme ”Désobéir pour l’eau”, l’autre nouveauté, ”Désobéir pour les animaux” énumère les interventions possibles, leur risques et leur portée. Le format induit une synthèse rapide et concise que le prix de l’ouvrage place à la portée de tous. Il ne nous reste plusqu’à désobéir. Plutôt deux fois qu’une !
Top Nature


Un tout petit vade-mecum de poche, mais dense… composé de 3 parties. La première recense toutes les causes qui conduisent à la raréfaction de l’eau potable et aux inégalités de sa répartition. La seconde rappelle les actions qui ont été menées contre son enchérissement (via la privatisation) ainsi que contre les gaspillages, dont celui de la distribution d’eau en bouteille. La troisième indique comment et où s’informer pour alerter, en cas de besoin, les services de contrôle et liste les modes d’action possibles tout en nous incitant, à titre personnel, à changer nos pratiques.
S!lence »