Désobéir : le petit manuel

Xavier Renou

9,00

Pour en finir avec le sentiment d’impuissance
ISBN : 978-2-916952-69-7
pages : 192
date de parution : mars 2012

Collection : Mot-clé :

On a tous déjà manifesté des dizaines de fois. On a tous signé des centaines de pétitions. Mais combien sommes-nous à nous être demandés, lucidement, sans faux-semblant, ce qu’il en était de l’efficacité, et donc de la pertinence de nos moyens d’actions traditionnels ?
Pourtant nous voulons gagner. Parce que nous ne supportons plus d’assister passivement à la destruction du monde par les marchands et leurs mercenaires. Parce que nous n’acceptons plus de voir partout triompher la logique du profit : celle qui autorise le pillage des ressources non renouvelables de la planète, par la guerre et le productivisme – celle qui rend possible l’exploitation brutale de l’homme par l’homme, le maintien des dominations ancestrales, la pollution de l’air et des mers, la disparition programmée des espèces animales sur-pêchées, sur-chassées, les attaques contre la biodiversité, la multiplication des prisons et des dispositifs de surveillance liberticides, le règne hideux de l’injustice et du mépris, la privatisation du bien commun, éducation, sante, logement, terres, eau…
Parce que nous ne voulons pas être les complices de ce qui nous fait souffrir.
Le monde n’a jamais changé autrement qu’en luttant contre ceux qui n’ont pas intérêt au changement.

Xavier Renou

Xavier Renou est l'un des membres fondateurs du collectif les désobéissants. Né en 1973, diplômé de Sciences Po Paris, il est ancien chargé de campagne à Greenpeace France. Il est l'auteur de La privatisation de la violence (Agone, 2006), de Désobéir : le petit manuel (le passager clandestin, 2012) et le directeur de la collection Désobéir aux éditions le passager clandestin.

« On sait ce qu’il nous reste à faire pour tenter d’anéantir le pleutre soumis qui loge en chacun de nous !
Politis


Un hymne gloupitant aux modes de rébellion les plus récréatifs : le clown activisme, le harcèlement ludique de l’adversaire, les kiss-in en pleine rue, les vomit-in dans les conseils généraux, les rebaptisations de rues, ou la guérilla pro-bébêtes (libération d’animaux en captivité, sabotage de parties de chasse à courre). À l’attaque, les mimiles ! Entraînez-vous sur les touristes braillards et les moniteurs de colonies de vacances spartiates !
Siné Mensuel »