Le discours des deux méthodes

Jean Jaurès

Jules Guesde

7,00

Dans cet affrontement de 1900, si lointain en apparence, ressurgissent bien des interrogations actuelles…
ISBN : 978-2-36935-007-1
96 pages
date de parution : juin 2014

Collection : Mot-clés : , ,

À l’occasion du centenaire de la mort de Jean Jaurès, le passager clandestin republie ses Discours. Dans l’affrontement de 1900, si lointain en apparence, ressurgissent bien des interrogations actuelles…

Le 26 novembre 1900, alors que s’achève l’affaire Dreyfus, Jean Jaurès et Jules Guesde confrontent leurs points de vue devant 8 000 militants du Nord sur le problème de la participation socialiste aux institutions républicaines.
À l’origine de cette controverse, l’entrée d’un socialiste, Alexandre Millerand, dans le gouvernement dirigé par Pierre Waldeck-Rousseau. Au cœur de l’échange entre Jaurès et Guesde, gît une question qui structure jusqu’à aujourd’hui les débats à l’intérieur de la gauche : celle du degré de collaboration avec le pouvoir en place dans la lutte contre le capitalisme.
Mais cette réflexion n’est pas l’apanage du socialisme français. À la même époque, en Allemagne, la controverse au sein du SPD oppose les tenants du réformisme et ceux qui voient en celui-ci une condamnation de la revolution sociale.
Parmi ces derniers, Rosa Luxemburg prend position sur le cas Millerand, dans un article de 1899 intitulé « Une question de tactique » que nous reproduisons également ici.

Jean Jaurès

Jaurès est l'une des figures les plus sacrées de l'histoire et de la mémoire des socialistes français.

Jules Guesde

Journaliste et homme politique français (1845-1922), Jules Guesde a fondé avec Paul Lafargue le journal L'Égalité (qui paraît avec quelques interruptions de 1877 à 1883). Il crée ensuite le Parti ouvrier français (POF), le premier mouvement se réclamant du marxisme. Il défend des idées collectivistes, internationalistes et révolutionnaires, et s'oppose, en 1900, à Jean Jaurès en rejetant l'alliance avec les partis bourgeois du ministère de Waldeck-Rousseau.

« Ce petit ouvrage présente une nouvelle édition de la joute oratoire opposant le 26 novembre 1900, à Lille, Jean Jaurès à Jules Guesde. Le débat porte sur la question de la participation du socialiste Alexandre Millerand au gouvernement Waldeck-Rousseau. Peut-on prendre part à l’exécutif « bourgeois » ? Sous diverses formes, ce débat n’a jamais cessé d’exister dans toute l’histoire de la gauche.
Politis »